Angle surprise

by SNGPR

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €3 EUR

     

1.
2.
3.
4.

about

Chansons composées par Roman Oswald & Les Gordon, produites par Les Gordon. Artwork conçu par James Benjamin Franklin. Photo de profil réalisée par Julien B. (jbrkmr.net).

…………………………………………………………………………………
“Drôle mélange de nonchalance et de naïveté, avec des airs doucement entraînants et absolument entêtants.” Longueur d'Ondes, 06/12/2015
“Des rythmiques qui bousculent tes oreilles.” Le Type, 17/11/2015
“Quatre titres aux textes enflammés.” Les Petits Frenchies, 13/11/2015
“Uma delicia para os ouvidos.” Indie X Indie, 15/10/2015
“Les mélodies donnent envie d’une promenade au soleil et d’avoir à nouveau 15 ans.” Down The Wall, 14/10/2015
“Dans cette dernière production le duo rebondit d’un titre à l’autre sans difficulté tant l’EP est bien orchestré.” WeMusicMusic, 08/10/2015
“Cool Frenchie vibes will have you smiling and grooving along to its sounds before you even realize.” Acid Stag, 07/10/2015
“Shimmery melody sparkles like an iridescent hummingbird perfectly paired with the confident vocal delivery.” Diamond Deposits, 06/10/2015
“Les fesses bien installées entre 2 chaises que sont la pop et le rap.” La Musique Sismique, 06/10/2015.
“Mariant à brio musique chill-out légère et paroles entêtantes.” WATM Magazine, 28/07/2015
“No more fanfare, just enjoy.” When You Motor Away, 17/09/2015
…………………………………………………………………………………

credits

released October 4, 2015

tags

tags: pop Paris

license

all rights reserved

about

SNGPR Paris, France

SNGPR est le deuxième groupe formé par le duo Roman Oswald + Les Gordon après Mondrian dans lequel ils chantaient en anglais.

contact / help

Contact SNGPR

Streaming and
Download help

Track Name: Les filles lait-fraise
Je traque les rayons de lumière qui ont mis des années à venir effleurer/Le crayon qui retient les cheveux remontés en chignon/Des filles lait-fraise/Elles quadrillent le boulevard dont le nom sur le moment m’échappe/En descendant vers la place de la Contrescarpe/Des socquettes, un cartable, une jupe plissée/Si tu les aperçois, chéris ces lolitas/Graciles et légères, qui butinent aux vitrines/Un muffin Strawberry englouti d’une bouchée/Chloé, Magdalene, Elisa/En rang deux par deux se tenant par le bras/
Trop proches du soleil pour un calcul au compas/Daenerys interdites à la tranche d’en bas/
Dont je fais partie/Alors je passe mes journées à freiner mon envie
/De goûter rien qu’une fois à ces lèvres veloutées smoothies/Menthe poivrée, texture mousse des bois/
Des oreilles de chat, de la poudre de riz
/J’ai bâti dans mon cœur une chapelle pour mystiques agnostiques/Ne croyant qu’en ces fleurs de verger/Ce défilé me régale d’esthétique comparée/Il est l’heure du goûter à la terrasse du Penty/Les filles.../J’en connais qui iraient jusqu’à vendre père et mère/Pour se faire fusiller d’un regard même absent/De ces quinze printemps sans nul autre hiver/Conservés précieusement sous une cloche de verre/Un papillon sur l’épaule/Elles t’apprennent à pencher la tête/À tourner la paille pour touiller/Le calice et le boire jusqu’à la lie/Les filles lait-fraise.
Track Name: La prochaine fois, le feu
Au lieu d’un cœur avec les doigts/
Voici un doigt, du fond du cœur/Qui interdit la moindre trêve/Lorsqu’il se pose sur tes lèvres/La prochaine fois, le feu/
L’ivresse, le vertige à deux/La prochaine fois, les trois/Dans l’ordre de ton choix/Contre toi qui comptes plus que tout
/Je suis à un je-ne-sais-quoi/Tu lèves le doigt, accuses le coup/Rapport à ta zone de non-droit/La prochaine fois, le feu.../Mais si tu m’envoies sur les roses/
Je jure de ne pas en faire un plat
/Je prends à cœur certaines choses
/Peut-être un peu trop parfois.
Track Name: Rester enfant
Je fais l’avion/Dans les rayons/Du supermarché/

J’ai des visions
/De briques de lait/
Lancées comme des pavés/

Et tous les enfants/
Perchés sur leurs caddies/
Criant : « Mort aux vaches qui rient ! »

/Au nom de Barbapapa, de Bonne Maman/
Des fraises tagada, de Peter Pan
/
Malgré la réalité/
Qui veut me p'titsuiss'ider
/Je vais rester enfant, enfant rester/
M’en payer une tranche/
Ouais, bien tartinée
/De toutes ces tronches de cake fourré/

Rester enfant/Eternellement
/

Non rien n’est grave/
Je fais le zouave/
Dans le supermarché
/En salopette/
Sur une trottinette
/A 180°/

Et tous les enfants/Face à leurs parents/Crient: « Mort à l'autorité 
! ».